× Cabinet AUTEVILLE AccueilACCUEIL Cabinet AUTEVILLE ObjectifsOBJECTIFS Cabinet AUTEVILLE Mission et HonorairesMISSION ET HONORAIRES Cabinet AUTEVILLE PublicationsPUBLICATIONS Cabinet AUTEVILLE RéférencesREFERENCES Cabinet AUTEVILLE Articles du blogARTICLES DU BLOG Cabinet AUTEVILLE BiographiesBIOGRAPHIE Cabinet AUTEVILLE A proposA PROPOS Cabinet AUTEVILLE ContactCONTACT Cabinet AUTEVILLE Flux RSSFLUX RSS Cabinet AUTEVILLE Plan du sitePLAN DU SITE Cabinet AUTEVILLE
  • Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Avocat au barreau de Fort-de-France Martinique (Raymond Auteville), BiographieAvocat à Fort-de-France, en Martinique, Raymond AUTEVILLE, fondateur du Cabinet Auteville
  • Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Droit des sociétés (Raymond Auteville), BiographieAvocat à Fort-de-France, en Martinique, Raymond AUTEVILLE, fondateur du Cabinet Auteville
  • Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Droit bancaire et financier (Raymond Auteville), BiographieAvocat à Fort-de-France, en Martinique, Raymond AUTEVILLE, fondateur du Cabinet Auteville
  • Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Droit Du travail (Raymond Auteville), BiographieAvocat à Fort-de-France, en Martinique, Raymond AUTEVILLE, fondateur du Cabinet Auteville
  • Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Droit civil et patrimonial (Raymond Auteville), BiographieAvocat à Fort-de-France, en Martinique, Raymond AUTEVILLE, fondateur du Cabinet Auteville
  • Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Responsabilité civile (Raymond Auteville), BiographieAvocat à Fort-de-France, en Martinique, Raymond AUTEVILLE, fondateur du Cabinet Auteville
  • Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Réparation du préjudice corporel (suite à un accident médical, d’automobile, d’avion…) (Raymond Auteville), BiographieAvocat à Fort-de-France, en Martinique, Raymond AUTEVILLE, fondateur du Cabinet Auteville
  • Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Baux d’habitation et commerciaux (Raymond Auteville), BiographieAvocat à Fort-de-France, en Martinique, Raymond AUTEVILLE, fondateur du Cabinet Auteville
Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Avocat au barreau de Fort-de-France Martinique (Raymond Auteville), Biographie1 Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Droit des sociétés (Raymond Auteville), Biographie2 Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Droit bancaire et financier (Raymond Auteville), Biographie3 Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Droit Du travail (Raymond Auteville), Biographie4 Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Droit civil et patrimonial (Raymond Auteville), Biographie5 Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Responsabilité civile (Raymond Auteville), Biographie6 Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Réparation du préjudice corporel (suite à un accident médical, d’automobile, d’avion…) (Raymond Auteville), Biographie7 Cabinet Auteville, Auteville Avocat - Baux d’habitation et commerciaux (Raymond Auteville), Biographie8

CABINET AUTEVILLE, SOCIÉTÉ D’AVOCATS AU BARREAU DE FORT-DE-FRANCE, EN MARTINIQUE

Raymond Auteville AvocatBIOGRAPHIE DU FONDATEUR

Avocat à Fort-de-France, en Martinique, Monsieur le bâtonnier Raymond AUTEVILLE, fondateur du Cabinet, Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur, Ancien Bâtonnier de l’Ordre des avocats à la Cour d’Appel de Fort-de-France, après avoir obtenu sa Maîtrise en Droit, à la Faculté de Droit de Saint Maur, Université Paris XII, obtint à la Faculté de Droit du Panthéon, Université Paris I, son Diplôme d’Études Supérieures Spécialisées en Assurances, sous la direction de Monsieur le Professeur Jean BIGOT.

Inscrit à l’Ordre des avocats à la Cour de Fort-de-France, depuis janvier 1981, avocat spécialiste en Droit Immobilier, titulaire d’un Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées en Assurances, Monsieur le bâtonnier Raymond AUTEVILLE débuta sa carrière, au côté du célèbre avocat, le Doyen Marcel MANVILLE, Croix de Guerre, compagnon de Frantz FANON durant la deuxième guerre mondiale et durant la guerre d’Algérie, qui cultiva avec art, le concept d’avocat militant au service des humbles et des peuples opprimés.

Monsieur le bâtonnier Raymond AUTEVILLE entreprit avec les jeunes de sa génération, de créer un syndicat de jeunes avocats Martiniquais. C’est finalement l’idée d’un Syndicat intergénérationnel qui s’est imposée.

Ainsi naquit, le 20 mars 1982, le Syndicat des Avocats de la Martinique (SYAMA), qu’il a dirigé durant plusieurs années.

Grâce à un travail continu et une défense sans limite, des intérêts qui lui sont confiés, Monsieur le bâtonnier Raymond AUTEVILLE s’est imposé comme un avocat reconnu et apprécié.
Il a d’ailleurs obtenu, avec le concours du Doyen Marcel MANVILLE, la condamnation de l’Etat Français, par la Cour Européenne des Droits de l’Homme, par arrêt du 20 juillet 2000, à l’unanimité des juges, pour violation de l’article 6 § 1 de la Convention Européen des Droits de l’Homme, qui garantit à tout justiciable, le droit à un procès équitable dans un délai raisonnable.

De même, il s’est battu avec acharnement pour que le Canal des Esclaves, ouvrage historique, construit durant l’époque coloniale (1770), entre les communes de Fons Saint Denis et du Carbet, en Martinique, revendiqué à tort par un riverain, demeure la propriété commune, appartenant au domaine public de l’Etat, par détermination de la loi, par application du régime spécial des eaux dans les Départements d’Outre-mer (jugement du Tribunal de Grande Instance de Fort-de-France du 22 avril 1997, arrêts de la Cour d’Appel de Fort-de-France en date des 29 septembre 2000, et 07 avril 2006, et arrêt de la 3ème Chambre Civile de la Cour de Cassation, rendu le 03 mai 2007).

En qualité de Bâtonnier de l’Ordre, il eut la redoutable charge de prononcer, en décembre 1998, l’éloge funèbre du Doyen Marcel MANVILLE, et d’accompagner à sa dernière demeure, celui qui l’avait accueilli à son Cabinet et dans la profession d’avocat.

Depuis sa prestation de serment, Monsieur le bâtonnier Raymond AUTEVILLE sert la profession d’avocat, avec dévouement et détermination, notamment durant sa :

- mandature de Bâtonnier de l’Ordre des avocats à la Cour d’Appel de Fort-de-France (1998-1999), en innovant, dans plusieurs domaines (création de la Conférence du Barreau de Fort-de-France, de la Commission des Droits de l’Homme du Barreau de Fort-de-France, des Rencontres du Barreau de Fort-de-France, de la Commission pour la défense pénale des mineurs, etc.…) ;

- mandature au Conseil National des Barreaux (1999-2002), au titre du Collège Ordinal, membre de la Commission Liberté et Droits de l’Homme.

Elu, le 27 janvier 2006, au Bureau de la Conférence des Bâtonniers de France et d’Outre-mer, Monsieur le bâtonnier Raymond AUTEVILLE a participé aux réflexions et aux actions pour la défense et la modernisation de la profession d’avocat, et singulièrement, au sein de la Commission Pénale, et de la Délégation aux Droits de l’Homme.

A été membre du Conseil de la Faculté de Droit de la Martinique pour la première fois en 2002, et y a siégé depuis à nombreuses reprises. Monsieur le bâtonnier Raymond AUTEVILLE a coordonné les Conférences sur les Libertés et les Droits Fondamentaux organisées depuis 2004, par l’Institut d’Etudes Judiciaires.

Finalement, entouré d’universitaires, d’avocats, et de personnalités d’horizons divers, il crée le 30 avril 2008, l’Institut des Droits de l’Homme de la Martinique dont il assure la présidence.

Sans désemparer, Monsieur le bâtonnier AUTEVILLE prit une part active dans la défense des victimes du crash aérien du 16 août 2005 et contribua à faire fixer la jurisprudence de la Cour d’Appel de Fort-de France.

En effet, par arrêt en date du 25 Février 2011 ladite Cour d’Appel reconnaît que :

- les circonstances exceptionnelles du crash aérien du 16 août 2005, amplifient la douleur, et participent au caractère exceptionnel du préjudice qui doit être réparé;

- le droit à réparation du dommage résultant de la souffrance physique ou morale éprouvée par la victime avant son décès, étant né dans son patrimoine, se transmet à ses héritiers. Il est avéré que l’appareil a chuté de son altitude de vol, jusqu’au sol, où il s’est écrasé. Et, les passagers ont nécessairement vécu ce moment, quel que soit le temps écoulé, dans l’angoisse d’une mort prochaine ;

- La nature de l’affaire a appelé de nombreuses diligences qui justifient la condamnation de l’assureur à une indemnité de CINQ MILLE EUROS (5 000 €), pour la procédure de première instance, et CINQ MILLE EUROS (5 000 €) pour la procédure d’appel.

C’est que, décidemment, Monsieur le bâtonnier Raymond AUTEVILLE a fait sienne, cette devise du Bâtonnier Guy DANET, du Barreau de Paris « … Au palais, l’estime ne se donne pas, elle se conquiert…».